Archives de catégorie : Elections

Saint-Brieuc Fonderie : le juge confirme le résultat des élections

Lors des élections du CSE (Conseil Social et Économique) de l’entreprise Saint-Brieuc Fonderie le 5 mars 2019, la CFDT a gagné la place de première organisation syndicale de l’Entreprise, en voix et en sièges.

Le 15 mars 2019, deux candidats CGT associé au syndicat CGT de l’entreprise avaient pourtant déposé un recours devant le tribunal d’instance de Saint-Brieuc pour contester le résultat de ces élections . Ce recours  avait pour but de remettre en cause la souveraineté du vote des salariés.

Dans un premier temps (le 15 avril), le juge d’instance a a déclaré irrecevable la demande du syndicat  CGT de l’entreprise , puis le 6 mai a débouté les deux candidats CGT de leur demande et a proclamé valide le résultat des élections .

Les gagnants de ces élections sont les salariés, qui ont choisi d’être représentés par un syndicat efficace, proche et à leur écoute.

Saint-Brieuc Fonderie : la CFDT remporte les élections au CSE

Avec deux sièges au 1er collège et un siège au 2ème collège, la CFDT obtient la moitié des sièges de titulaires qui étaient à pourvoir à l’occasion des élections professionnelles du 5 mars 2019 chez Saint-Brieuc Fonderie, ex Manoir Saint-Brieuc.

La CFDT obtient également un siège de suppléant au 1er collège et un autre siège de suppléant au 2ème collège.

Le renouveau du site, fleuron de l’industrie briochine, se confirme ainsi. Toutes nos félicitations à la nouvelle équipe.

Représentativité des organisations syndicales tous secteurs confondus – Les clés du social

Les résultats définitifs des élections Fonction publique de décembre 2018 sont maintenant connus. Ils permettent donc de consolider l’ensemble des résultats du secteur privé (cycle 2013-2016) avec ceux de la fonction publique pour déterminer l’audience de chacune des organisations syndicales. La première place de la CFDT est maintenant officielle grâce à une petite progression de 0,3 % mais surtout à cause de la baisse importante de la CGT (-1,6 %) qui perd du terrain partout. Derrière les 3 premières organisations syndicales (CFDT-CGT-FO), la CGC devient 4ème organisation syndicale (8,4 %) en prenant la place détenue auparavant par la CFTC (7,4 %).

Pour lire l’article complet, cliquez sur le lien ci-dessous :

Source : Représentativité des organisations syndicales tous secteurs confondus – Les clés du social

Alcatel Enterprise International : la CFDT confirme sa première place

Le 12 et 13 Novembre dernier chez ALE-I (Alcatel Enterprise International), sur les 3 sites français (Brest, Colombes, Illkirch), 950 salariés (84% de cadres, 16% d’ETAMs) étaient invités à s’exprimer pour élire leurs représentants (collège unique) dans chacun des  CSE et à leur CSE Central.

Avec une participation de 78 %, en augmentation de 10 points par rapport aux élections de 2015, les salariés d’ALE-I France ont exprimé leur intérêt pour un syndicalisme d’engagement et de responsabilité. La mise en place d’un nouveau mode de scrutin, par vote électronique sur 2 jours, a permis cette forte mobilisation et implication des salariés. Sur le site de Brest par exemple (243 salariés), le taux de participation a atteint 82,2%.

La CFDT a mené une campagne dynamique et active ce qui lui a permis de remporter ces élections avec un score historique de 86% contre 14% pour la CGC. Ainsi 19 des 20 sièges titulaires et suppléants reviennent à la CFDT.

La CFDT reste donc la 1ère organisation syndicale dans l’entreprise ALE-I et conforte sa place de syndicat majoritaire avec 60,5% des voix face à la CFE-CGC 39,5%, en progression de 1% par rapport à 2015.

Élections professionnelles chez Alcatel-Lucent International à Lannion

Avec 10 élus titulaires sur 16, la CFDT remporte largement les élections du CSE qui se sont tenues du 19 au 21 novembre dans l’établissement de Lannion d’Alcatel-Lucent International, filiale de Nokia France.

La CFDT conforte ainsi sa position majoritaire avec 62,5% des suffrages, en progression de 6 points par rapport à 2015.

Ce résultat est la juste reconnaissance du travail accompli au cours des dernières années qui furent pour le moins difficiles. Il donne aussi une légitimité incontestable aux élus CFDT pour continuer à travailler pour le développement du site de Lannion dans l’intérêt de tous les salariés.