Archives de catégorie : Entreprises

Saint-Brieuc Fonderie : le juge confirme le résultat des élections

Lors des élections du CSE (Conseil Social et Économique) de l’entreprise Saint-Brieuc Fonderie le 5 mars 2019, la CFDT a gagné la place de première organisation syndicale de l’Entreprise, en voix et en sièges.

Le 15 mars 2019, deux candidats CGT associé au syndicat CGT de l’entreprise avaient pourtant déposé un recours devant le tribunal d’instance de Saint-Brieuc pour contester le résultat de ces élections . Ce recours  avait pour but de remettre en cause la souveraineté du vote des salariés.

Dans un premier temps (le 15 avril), le juge d’instance a a déclaré irrecevable la demande du syndicat  CGT de l’entreprise , puis le 6 mai a débouté les deux candidats CGT de leur demande et a proclamé valide le résultat des élections .

Les gagnants de ces élections sont les salariés, qui ont choisi d’être représentés par un syndicat efficace, proche et à leur écoute.

Nokia : les salariés à Bercy pour défendre leur emploi

Ce mardi 26 mars, 250 salariés dont 80 de Lannion, se sont rendus à Bercy pour dire non au nouveau PSE et demander des éclaircissement sur la position du ministère des Finances face à ces suppressions d’emploi.

Une délégation de l’intersyndicale a rencontré Sébastien Guérémy, conseiller Industrie et Innovation auprès de la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher et lui a rappelé les engagement de Bruno Le Maire pour éviter les départs contraints.

Les salariés de Nokia devant Bercy
Les salariés de Nokia devant Bercy

Le succès en bout de ligne de la CFDT chez PSA Rennes

Menacée de fermeture il y a cinq ans, l’usine automobile bretonne tourne aujourd’hui à plein régime. L’investissement de la section CFDT pour assurer l’avenir du site et de ses salariés a été largement récompensé aux dernières élections professionnelles.

Pour accéder à l’article complet, cliquez sur le lien ci-dessous :

Source : CFDT – Le succès en bout de ligne de la CFDT chez PSA Rennes

Nokia Lannion : débrayage contre le nouveau plan de suppression d’emplois

À l’appel de l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CGT, plus de 200 salariés du site Nokia à Lannion se sont mobilisés ce mardi 5 février pour montrer leur opposition au nouveau plan de suppression d’emplois annoncé il y a deux semaines par la direction du Groupe.

Alors que le PSE 2017 n’est pas encore terminé, ce sont 54 postes supplémentaires dans les fonctions Support qui sont menacés, sur un total de 408 en France.

Dans un tract distribué ce même jour, la CFDT rappelle la justification pitoyable de ces nouvelles suppressions d’emploi et dénonce la brutalité des annonces faites par la direction du Groupe, qui s’assoit sur les engagements qu’elle avait pris devant le Gouvernement français, peu de temps après le rachat d’Alcatel-Lucent  en 2016.

L’intersyndicale, avec l’appui des salariés, entend une nouvelle fois mettre tout en œuvre pour sauver le maximum d’emplois.

Les salariés se sont rassemblés à l'entrée du site