Archives de catégorie : PSA

PSA Rennes souhaite reprendre progressivement, le syndicat veut attendre la fin du confinement .

Le Groupe PSA avait annoncé la suspension de ses activités industrielles jusqu’au 27 mars 2020. Mais aujourd’hui, il pense sérieusement à retourner au travail. “Un calendrier de reprise progressive et sécurisée sera établi dans le cadre du dialogue social”, explique-t-il dans un communiqué.

Laurent Valy

 Des mesures sanitaires renforcées

En tenant compte de la crise sanitaire, le groupe veut mettre œuvre des « mesures sanitaires renforcées » et adaptées à chaque site. Il a déjà défini un protocole sanitaire de renforcement des gestes barrières avec l’appui des équipes médicales et notamment de son médecin référent pour toutes ses activités.

“Cette démarche, ajoute le groupe, prévoit la prise de température, le port du masque sur site, le respect des distances entre personnes dans les salles de réunion, à chaque poste ou dans les zones de pause avec marquage au sol.” Mais pas seulement, il envisage le maintien des portes ouvertes (sauf portes coupe-feu), le nettoyage et la désinfection des outils et surface de travail toutes les 60 minutes, l’allongement des pauses de 5 mn pour se laver les mains…

La direction des Ressources Humaines a présenté ce projet aux représentants des organisations syndicales qui y ont apporté leur propre contribution. “Nous ne ferons aucun compromis sur la santé de nos salariés”, explique Carlos Tavarès, président du Directoire. “Le redémarrage industriel nécessaire à la pérennité de l’entreprise ne se fera pas dans des conditions optimales. Notre combativité et notre force mentale collective sont autant d’atouts que nous mettons au service de nos concitoyens “

 Un avis différent chez le syndicat

“A Rennes nous sommes toujours sur une fermeture classique de site”, confie Laurent Valy, secrétaire de la section CFDT et du Comité social économique de PSA Rennes La Janais. “Hier, nous avons eu un une réunion où l’on nous a présenté tout le protocole sur notre usine. Mais ces règles n’ont pas été élaborées avec nous. Depuis la fermeture, nous n’avons pas eu d’échanges.”

Pour reprendre l’activité, le syndicat veut tenir compte de l’activité économique de son Groupe. “Avec nos cabinets d’expertise, nous sommes en train de regarder en long et en large la capacité financière de notre entreprise à “tenir” et à assurer la trésorerie. Pour l’heure, ce qui est certain, c’est qu’il n’y a pas encore d’urgence.”

Le syndicaliste voit toutefois d’un bon œil la reprise. “A un moment donné, il va bien falloir reprendre”, confie-t-il. “Il sera en revanche important de mener la réflexion sur ce que l’on doit mettre en place pour protéger les salariés.”  Pour l’instant, il est hors de question de redémarrer dans les prochains jours. “Pour moi, tant que le confinement est appliqué, j’aurais du mal à comprendre le retour des salariés dans notre usine.”

En revanche pas de rapport de force prévu avec son groupe pour le syndicaliste ! “Nous sommes pour la négociation d’un protocole de reprise d’activité progressive de notre site”, explique le syndicaliste. “Mais sous serons très vigilants sur la sécurité.  Car ce qui nous préoccupe, c’est la santé des salariés.” L’usine est fermée depuis le 17 mars.

La phrase du jour : “Nous en sommes conscients. Le groupe ne va pas pouvoir continuer comme cela pendant des mois. Ce serait utopique. Notre devoir de syndicaliste est de défendre les emplois et notre industrie. Mais notre priorité est d’abord la santé des salariés ! “Pour l’heure, deux usines pourraient reprendre, celle des moteurs (Française de mécanique Douvrin) et celle des boîtes de vitesses (SMAN à Valenciennes). Elles fabriquent des moteurs et des boîtes pour d’autres constructeurs.

Source : Rennes-Infos-Autrement

Ecrit par Jean-Christophe COLLET

Crédit photo : PSA RENNES

PSA-FCA : la CFDT veut obtenir la garantie de la pérennité et du niveau d’emploi de l’ensemble des sites

La fusion entre PSA et FCA est actée ! Lors du Comité social économique central de ce jour, la Direction du Groupe PSA a annoncé qu’un « Memorandum Of Understanding » engageant les deux entités venait d’être signé.

C’est avec satisfaction que la CFDT accueille cette nouvelle, tout en restant extrêmement vigilante sur la non-fermeture de l’ensemble des sites.
La CFDT a exigé de la Direction des engagements sur le maintien du niveau d’activité des sites et sur leur taux d’utilisation pour garantir véritablement la pérennité et les emplois de chaque site.
Les discussions entre les deux groupes vont durer quelques mois, la CFDT a renouvelé une demande d’expertise afin d’avoir un éclairage très précis des opportunités et des risques potentiels

Contact : Mme Virassamy Christine, Déléguée syndicale centrale CFDT PSA, 06.64.41.79.46

PSA Rennes. Pas de nouveau véhicule en vue, la CFDT en colère

Le constructeur PSA a présenté, ce vendredi 15 novembre 2019, à son comité paritaire stratégique le plan d’activité pour les années à venir sur ses usines. Aucun nouveau véhicule à l’horizon pour Rennes. La CFDT est déçue et en colère.

Pour lire la suite de l’article, cliquez sur le lien ci-dessous.

Source Ouest-France : PSA Rennes. Pas de nouveau véhicule en vue, la CFDT en colère

Le succès en bout de ligne de la CFDT chez PSA Rennes

Menacée de fermeture il y a cinq ans, l’usine automobile bretonne tourne aujourd’hui à plein régime. L’investissement de la section CFDT pour assurer l’avenir du site et de ses salariés a été largement récompensé aux dernières élections professionnelles.

Pour accéder à l’article complet, cliquez sur le lien ci-dessous :

Source : CFDT – Le succès en bout de ligne de la CFDT chez PSA Rennes