La filière automobile française doit coordonner le redémarrage des activités de la plus grande à la plus petite des entreprises du secteur

La CFDT fait un préalable à tout maintien ou reprise d’activité dans l’automobile, la garantie de la bonne mise en oeuvre des mesures barrières sanitaires du domicile au poste de travail pour les salariés du secteur. Elle estime qu’il ne peut y avoir de compromis sur ce point.


Pour la CFDT, les entreprises de premier rang que sont PSA, Renault, Toyota, Faurecia, Valeo… doivent être exemplaires, mais aussi veiller à ce que ces principes de sécurité sanitaire soient effectifs en amont et en aval de leurs activités. Les donneurs d’ordre de l’automobile doivent intégrer la sous-traitance dans leurs préoccupations.