Mesure de la représentativité : La FGMM-CFDT première organisation syndicale dans la Branche de la métallurgie et des Services de l’automobile.

À l’issue de la compilation des quatre dernières années, la FGMM-CFDT devient la première organisation syndicale dans la Branche de la métallurgie avec 25,13 % des suffrages exprimés et dans la Branche des Services de l’automobile avec 24,90 % des suffrages exprimés.

La FGMM-CFDT conserve par ailleurs sa première place dans les Branches de la récupération, du SDLM, du Froid et des Jeux-Jouets. Elle garde la seconde place dans la Branche de la Bijouterie, Joaillerie.

Ces résultats sont avant tout à mettre au crédit des militantes et militants de la Fédération qui chaque jour agissent dans les entreprises pour améliorer les statuts des salariés, pour accompagner les transformations des entreprises dans l’intérêt des salariés.

Le maillage territorial et la présence importante dans les entreprises et notre représentation dans l’ensemble des catégories socioprofessionnelles sont une force certaine pour l’élaboration des revendications au plus près des attentes des salariés.

Dans la Branche de la métallurgie, le taux de participation aux élections d’entreprise s’est maintenu aux environs de 65 %. Ce bon taux montre l’importance que représente cette élection pour les salariés. Ce moment d’expression demeure un moment privilégié pour exprimer la confiance accordée aux organisations syndicales.

Ces résultats très satisfaisants ne doivent pas pour autant occulter qu’encore trop souvent le dialogue social est malmené dans un certain nombre d’entreprises. Les Ordonnances « Macron » n’ont pas amélioré ce fait et sont en ce sens un échec.

Par leur vote, les salariés valorisent le syndicalisme d’engagement prôné par notre Fédération. Ils nous confèrent une responsabilité importante dans une période intense de négociation.

Ces résultats doivent nous servir d’appui pour proposer l’adhésion plus largement aux salariés de nos champs professionnels, de la TPE au grand groupe en passant par les ETI.

Parce que le monde du travail a besoin d’un syndicalisme fort et efficace, nous appelons les salariés à nous rejoindre.