Novatech technologies (Finistère) : la CFDT salue le courage des salariés et la perspective d’un retour de l’emploi pour tous

Novatech technologies est une entreprise spécialisée dans l’électronique en environnement contraint (militaire, spatiale, hospitalier…) de 210 salariés à Pont-de-Buis dans le Finistère. La CFDT y est majoritaire. Cette PME est dirigée par Jocelyne Madec, présidente de l’UIMM de Bretagne.

Le 23 mars dernier, Novatech technologies a répondu à un appel d’offres de l’État concernant la fabrication de cartes électroniques pour les respirateurs artificiels. Cette activité de fabrication de respirateurs était jusqu’alors marginale dans l’entreprise. Mais elle a été multipliée par dix pour répondre aux besoins d’urgence des hôpitaux français. Malgré une diminution de 40 % de son personnel en cette période, liée aux gardes d’enfants des familles monoparentales ou aux arrêts maladie de salariés, Novatech Technologies a donc embrayé sur ce marché tout en continuant parallèlement à fabriquer des cartes électroniques pour ses clients traditionnels, Thales ou Safran, pendant le confinement.

La CFDT a veillé à ce que tous les gestes barrière soient respectés, durant cette période : masques, gels, réaménagement des postes de travail lié aux distances de sécurité, avec une réunion d’échange par semaine en CSE.

La perspective de la fin du confinement sonne comme une satisfaction pour ces salariés qui ont fait le choix de rester au travail en étant solidaires des malades du covid-19 et comme un soulagement en matière d’emploi alors que les sous-traitants en électronique sont étranglés par leurs grands donneurs d’ordres à la recherche d’incessantes baisses de coûts. Ces derniers sont passés d’une vingtaine d’entreprises en France, il y a 20 ans, à 5 aujourd’hui.

Communiqué FGMM-CFDT : Au cœur des sections syndicales